Chérir son bureau au quotidien... Il vous le rendra si bien

Longtemps réservé aux services généraux, agences immobilières ou décorateurs d’intérieur, l’aménagement du bureau est aujourd’hui un sujet dont semble s’emparer le monde du travail pour accompagner les évolutions de ce dernier.

Depuis plusieurs années, les réflexions autour de l’espace de travail investissent de plus en plus les discussions en entreprises mais aussi celles des spécialistes des théories du management descendant et de la psychologie positive, représentées entre autres par Carl Rogers et Abraham Maslow.

Aménagement du bureau, simple tendance ?

De fait, les changements qui se multiplient à l’occasion des déménagements de plus en plus fréquents des entreprises et des réaménagements souvent opérés à cette occasion font de la problématique de la gestion de l’espace une véritable priorité. Bien sûr, la réflexion autour de la rationalisation des espaces de travail, leur distribution, leur esthétique s’inscrit dans une réflexion plus large autour des environnements de travail et des cultures déclinées jusque dans le choix du mobilier mis à disposition pour les collaborateurs. Ces aménagements ne sont évidemment pas sans lien avec une certaine vision du management.

Tandis que l’année 2017 se déroulait sous l’égide d’une exhortation au "fouillis décomplexé" jugé créatif au bureau, cette nouvelle année, quant à elle, semble déjà renouer avec une vision plus rationnelle qui touche l’aménagement de l’espace de travail.

Les bureaux d'Alterfood

Certes, beaucoup jugeraient le goût pour l’ordre et la capacité à le mettre en pratique très variable en fonction des individualités et des manières d’être professionnelles. D’ailleurs, figurant parmi les plus mauvais élèves en matière de rangement, les français n’éprouvent aucun complexe particulier à reconnaitre leur indiscipline à la maison comme au travail. Tantôt autodidactes du chaos, collectionneurs de saletés, amateurs de piles de journaux, stockeurs anarchiques…tous les titres sont bons pour justifier leur irrésistible tendance au bazar.

D’autres, pour expliquer cette tendance, estiment que le fouillis rendrait sympathique, voire plus créatif en entreprise. L’accumulation, dont ils auraient le secret, aurait alors les vertus bénéfiques de stimuler leur potentiel créatif et innovant. Cette nouvelle tendance au bazar est responsable des malheureux fouillis qui prolifèrent, non sans conséquences, sur les environnements de travail dans lesquels nous évoluons.

Du bureau à la productivité : de la difficulté de garder son bureau organisé.

Parmi les grandes théories de la productivité, une des plus élémentaire tient sur un coin de bureau, à côté de quelques tasses abandonnées et de dossiers non consultés depuis maintenant des mois. Selon des études américaine, un salarié gaspille en moyenne six semaines chaque année à rechercher ses documents. Penser les nouvelles formes de travail, c’est prendre en compte l’espace réel tel qu’il est investi par l’ensemble des collaborateurs d’une même entreprise.

Dans les bureaux-appartement de Moore

À l’heure où les espaces de travail connaissent une véritable mutation (volume, répartition, décentralisation, ouverture), la question du bureau individuel demeure, quant à elle, inchangée. De nombreux salariés ne disposent déjà plus d’un bureau fixe. D’autres occupent des espaces ouverts et partagés. Compte tenu de ces modifications, la manière de repenser l’espace individuel par rapport à l’espace collectif est devenue un vrai casse-tête. Bien sûr pour le travailleur, l’espace dans lequel il exerce ses activités professionnelles est progressivement investi comme un lieu personnel. Par de multiples attitudes, la personne a une tendance fondamentale à habiter l’endroit où elle se trouve en se familiarisant avec lui et en le transformant à son image. Et de ces transformations peuvent apparaître des habitudes indisciplinées qui compromettent fâcheusement la productivité individuelle….

À lire aussi : Organisation : les 8 règles d'or pour ne plus jamais se laisser déborder

Feng shui, végétal, recyclage : des arts de vivre vecteurs de nouvelles formes de productivité.

Art de vivre au bureau

Avec le développement des théories du bien-être au travail et la plus grande prise en compte de celles-ci dans la productivité individuelle, associer travail et ordre ne semble plus aussi saugrenu qu’avant. Parmi l’ensemble de ces théories, les "arts de vivre" se réactualisent de plus en plus, transportés depuis l’habitat jusqu’à nos lieux de travail. Le Feng shui, qui signifie en chinois « le vent et l’eau », est une sagesse taoïste qui vise à agencer les espaces en fonctions des énergies invisibles qui s’y trouvent pour recréer des environnements équilibrés et sereins.

À lire aussi : notre étude sur les nouveaux espaces de travail

Très populaire en entreprise, les grandes transformations qui interviennent en Feng shui posent la question du choix des couleurs, de l’organisation intérieure, de la place consacrée à l’objet, ou encore de la qualité de l’air qui figurent au premier plan des changements à opérer. Aujourd’hui, les entreprises sont de plus en plus conscientes de l’importance d’intégrer des arts de vivre dans leurs organisations. Ces grandes théories, embrassées en premier plan par des startup, se généralisent progressivement aux moyennes et grandes entreprises. ITfacto, une petite société de marketing direct en autres, a fait le choix judicieux de réaménager ses bureaux en s’inspirant à son tour de cet art taoïste. Conseillé par des consultants formés à l’Ecole Française de Feng shui pour remédier aux problèmes d’absentéisme et de démotivation, ITfacto a choisi de renouer avec son espace, saturé d’objets, pour offrir un espace dépouillé, confortable et neutre à ses salariés.

La végétalisation des espaces 

Faisant partie des grandes théories du design d’intérieur la végétalisation des espaces se popularise de plus en plus. Pionnier en la matière, l’entreprise des Jardins de Gally propose de repenser l’ornementation intérieure des lieux publics mais aussi des espaces de travail pour une expérience totalement végétalisée.

Cette entreprise nantaise, déjà connue pour ses grands murs végétaux qui ornent déjà de nombreux centres commerciaux français ou ses pins provençaux, notamment en gare de Marseille, revient avec un nouveau concept " le bureau fertile" qui transforme l’espace de travail en un jardin intérieur propice à la concertation et à la sérénité. Des érables japonais au pergolas jusqu’aux troncs naturels séchés, la société présente de nombreux accessoires aromatiques, végétaux et innovants afin de réconcilier les espaces de travail avec la vie naturelle. Ce savant mélange de in and out n’est pas sans rappeler les grands concepts fondateurs des années 50 comme celui du "bureau paysager", à l’origine du développement de nos open-space actuels.

Les bons gestes au quotidien

D’autres théories associées permettent de repenser la relation qu’entretiennent les salariés avec leur espace de travail. La gestion du tri des déchets ou l’intégration de matière recyclée au quotidien peut s’avérer, au-delà de sa valeur environnementale, être un grand facilitateur d’intégration et de bien-être des salariés d’une même entreprise. En reprenant ainsi la main sur son environnement de travail, en coordonnant ses gestes au quotidien par le recyclage, ces pratiques peuvent constituer une véritable force pour le collectif. Certaines entreprises, par exemple, organisent différents « challenges papier » en équipe, pour inciter à la collecte et au tri.

Dans les bureaux du Groupe Crédit Agricole

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe), chacun des 13 millions de salariés travaillant en bureau produirait jusqu’à 85 kg de déchets papier. Intégrer la dimension écologique à la dynamique des équipes en entreprise est l’une des prochaines étapes du travail de demain.

Alors prenons désormais un moment pour regarder notre bureau, ce cher bureau qui recèle d’objets improbables, de piles de papiers ou de stylos grippés aussi à nos espaces de travail communs pour réfléchir à tous ces moments d’indiscipline qui ont conduit à l’accumulation de ce chaos. Et réfléchissons ensemble, à un art de vivre respectueux pour la concentration, à partager avec nos équipes, pour réactiver leur potentiel productif au quotidien. Chérissons nos bureaux, ils nous le rendent si bien...


Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook Recruiters pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Rédaction : Johana Bolender

Photo by WTTJ

Get our next HR articles straight to your inbox!

Get our next HR articles straight to your inbox!